Un Italien accusé d’avoir infecté plus de 30 femmes avec le VIH après les rapports s3xuels non protégés avec elles, a été condamné à 24 ans de prison ce vendredi par un tribunal italien.

Valentino Talluto, un comptable, âgé de 33 ans aurait séduit plusieurs femmes via les réseaux sociaux pendant une décennie avant son arrestation en novembre 2015. La police affirme qu’il a eu des rapports sexuels avec au moins 53 femmes pendant cette période, transmettant le virus à 32 d’entre elles. Les partenaires de trois victimes ont également contracté le virus, y compris le bébé d’une autre.

Talluto trouvait toujours des excuses pour ne pas porter de préservatif, sous prétexte qu’il était allergique à cela ou qu’il venait de faire un test de dépistage.
Il a exprimé son regret pour ce qui s’était passé et a déclaré qu’il n’était pas conscient des dégâts de ses actes.
Les procureurs avaient demandé au tribunal de le condamner à vie, soulignant qu’il avait répandu l’épidémie dans le pays, une demande que le tribunal avait rejetée.
Plusieurs autres femmes ont découvert qu’elles étaient infectées quand elles ont appris que Talluto avait été arrêté.
La pandémie du VIH a déjà tué environ 35 millions de personnes dans le monde depuis son apparition dans les années 1980.

divers femmes homme infection italie société europe VIH